Archives par mot-clé : guerre

La guerre des lulus T1 et 2 et plus à venir!

 

 

Les Lulus, ce sont quatre orphelins vivant à Valencourt, dans l’Aisne, à « La maison des enfants trouvés ». Ils se prénomment Ludwig, Lucas, Luigi et Lucien. Des gamins inséparables qui en font voir de toutes les couleurs aux prêtres en charge de l’institution qui les accueille.

A l’été 1914, au moment où la guerre se déclare, les Lulus sont « oubliés » lors de l’évacuation du village. Livrés à eux-mêmes, ils se réfugient dans leur cabane au fond des bois et vont tenter de survivre tant bien que mal sans l’aide des adultes.

Un vrai album tout public mettant en scène des gamins touchant dans une atmosphère plutôt légère malgré la guerre qui s’annonce. Le scénariste (remarqué dans Abélard) a déjà prévenu de corser l’aventure dès le deuxième tome! On en redemande!

 

De 8 à ….ans!

Mauvais genre

Paul et Louise s’aiment et se marient.

 Mais la guerre les séparent. Afin de fuir l’horreur des tranchées, le jeune marié se mutile, et déserte. Aidé par sa femme, il se réfugie dans une chambre étriquée d’un hôtel miteux. Hanté par ce qu’il a vécu, ne supportant plus l’enfermement, il n’a qu’un désir : sortir. Mais le peloton d’exécution l’attend. C’est alors que germe une idée: troquer pantalon pour jupe. Paul deviendra Suzanne.

 Chloé Cruchaudet retrace habilement le parcours atypique d’un déserteur devenu travesti par nécessité. Elle dresse le portrait d’un homme perdu, bouleversé par l’enfer du champ de bataille, englouti par les démons qui l’habitent. Une fois métamorphosé en Suzy, il se prend au jeu au point d’être happé par l’univers du Paris des années Folles qui s’ouvre à lui. S’appuyant sur des faits réels relatés dans l’essai La garçonne et l’assassin, de Virgili et Voldman, l’histoire est joliment portée par un trait fin et expressif, dans un camaïeu de gris. Le découpage aux contours flous, renforce le côté vieilles photographies de l’époque. Des touches de couleur rouge évoques l’amour, le sang, la passion des amants à la fois tendre et brutale, qui rehausse et marque ce roman graphique.