Archives par mot-clé : club lecture

Club lecture ados

Logo du club représentant une flèche perçant un livre

Ouverte à tous, la guilde des lecteurs (nom choisi par les ados) propose d’échanger dans une ambiance conviviale autour d’un thème sur différents supports : Roman, album, BD, revue…

La sélection est disponible à l’accueil. Nous nous retrouvons un vendredi par mois de 17h à 18h.

Cette année, le club de lecture est enrichi par la création de podcasts audio où les ados peuvent présenter leurs goûts culturels ou partager leurs coups de cœur.

Vous pouvez retrouver ces pastilles sonores sur le Soundcloud de la médiathèque.

Thème « Une île »

Alors le thème de l’île est un sujet prolixe en littérature! Nous avons eu le choix! En effet cet espace isolé au milieu de la mer est un microcosme propice a l’imaginaire, source et théâtre de nombreuses aventures.

  • Deux nouvelles personnes à se joindre au club de lecture ce mois-ci! Un peu de sang neuf est stimulant. Lecteurs, n’hésitez pas à venir assister à une soirée: un vendredi par mois, de 18h30 à 20h.

Certaines lectrices se sont essayées à la bande dessinée, et y ont trouvées leur bonheur dans des récits complets.
Notamment avec Ouessantines de Nicoby qui est léger, facile à lire et sympa. On reste cependant un peu trop en surface. Elle nous permet de voir à quel point il peut être difficile de s’intégrer parmi les îliens. 

Facteur pour femmes, Morice/ Quellat-Guyot, est le récit de la vie des femmes pendant la 1ère guerre mondiale sur une île bretonne. Un seul jeune homme ne sera pas mobilisé et deviendra le facteur de ces dames, ou plus encore… Une lecture distrayante, de beaux dessins avec des tons pastels. On passe un bon moment. Des même auteurs, L’île aux remords: il y est question de filiation, un fils revient vers son père après 25 ans d’absence. Récit un peu décousu mais qui nous apprend le passé pas très glorieux de nos bagnes. Pleins de sentiments, de remords et d’espoirs.

Coup d’Coeur de Jean-Pierre pour Tout seul, de Chabouté, une BD en noir & blanc, un découpage très cinématographique. Peu de mots, les images imposent une puissance au récit! Un homme né sur un phare,y vit seul, coupé de tous, et qui arrive a s’évader et combattre sa solitude tout en restant sur son rocher. Super 

Autres BD très belles de Lepage: Ar Men: l’histoire de la construction d’un phare et Voyage aux îles de la désolation, reportage dessiné qui nous emmène sur des terres australes au bout du monde. Rythmées par des escales, un voyage qui incite à la rêverie et nous entraîne dans l’atmosphère des ces îles désolées.

Côté romans:

L’île des oubliés, Hislop, en crête avant 1940, les lépreux sont parqués sur une île, là ils s’organisent en mini société. Cette histoire est basée sur des faits réels. Facile à lire.
Autre ouvrage basé sur un fait historique véridique: Les naufragés de l’île de Tromelin, Frain. Bien écrit, très bien documenté, accessible. En 1700, un bateau transportant clandestinement des esclaves fait naufrage sur un rocher perdu de l’océan indien. Blancs et Noirs devront cohabiter pour survivre jusqu’au départ, sur un bateau de fortune, de l’équipage, jurant de revenir chercher les esclaves…Un épisode sombre de l’histoire qui influença l’abolition de l’esclavage. A découvrir!
Une île bien tranquille, Dietrich: court roman plaisant, bonne intrigue, facile à lire. Une femme retourne sur l’île bretonne de Trevedic, à l’occasion du décès accidentel de son père, maire de l’île. Après une dizaine d’année loin des îliens, les gens ont changés…le doute, la suspicion, s’installe en elle… Vous avez dit tranquille?
De terre et de mer, Van Der Linden: sur l’île de Batz un homme passe 24hrs afin de comprendre pourquoi sa femme s’est détournée de lui. Un court roman qui s’attache à dépeindre les sensations et sentiments comme un tableau impressionniste. Une lecture agréable, mais légèrement ennuyeuse. 
L’embellie, Olafsdottir: une femme se retrouve a faire un road trip e, compagnie d’un enfant autiste. On part à la découverte de l’islande. Bon intérêt pour les paysages et la découverte de cette vie nocturne (seulement 3 heures de soleil par jour), autrement ennuyeux… ne laisse pas un grand souvenir.
Toujours en islande, de Stefansson D’ailleurs les poissons n’ont pas de pieds. Beau portrait âpre et sauvage de cette grande île, l’auteur entremêle trois époques et générations d’une famille, tout en parsemant le récit de réflexions tantôt réalistes, tantôt poétiques sur la beauté, l’amour, la mort et beaucoup d’autres. Une lecture pas toujours aisée.

L’archipel du chien, Claudel. Auteur contemporain, pas son meilleur mais à découvrir! Trois cadavres sont retrouvés échoués sur une île d’un archipel. Ces migrants décédés posent problèmes au maire… Court roman, perspicace, qui parle de la lâcheté de l’homme.

Roman policier:

Ne lâche pas ma main, Bussi, thriller sur l’île de la réunion, un peu caricatural sur le portrait des îliens, mais bien écrit, facile à lire, on a envie d’en savoir plus et la fin est surprenante!

Le classique et incontournable Dix petits nègres d’Agatha Christie! 10 meurtres en huis clos sur l’île du nègre… la clé de l’énigme est dévoilée à la toute fin! Une lecture prenante et sympathique facile à lire.

Shutter Island de Denis Lehane . Nous avons lu le roman, l’adaptation BD et vu le film: verdict le livre est vraiment le meilleur, suivi par le film.
Thriller un peu trash, bien raconté, qui nous fait douter tout du long.
Shutter island est une île aux USA où sont parqués des criminels et aliénés. Une femme à disparue, 2 policiers du continent débarquent pour mener l’enquête. Un classique contemporain!

L’île du chasseur d’oiseau de Peter May nous embarque en écosse. Un îlien devenu flic à Édimbourg est amené à enquêter sur le meurtre d’un ancien camarade de classe sur son île natale. Ce sera pour lui un déferlement de souvenirs, des questionnements personnels, des retrouvailles après 18 ans d’absence. Un policier pas trop noir, qui se lit bien. L’enquête est terminée à la fin, et si on en redemande encore sachez que c’est une trilogie, donc vous pouvez prolonger le plaisir.

Attention noir, très noir avec ce thriller: Sukkwand island de David Van. Une écriture alerte, vive et réactive. Deux parties distinctes du roman, la deuxième devient très sombre. A déconseiller aux personnes pessimistes. Sur une île en Alaska, un père et un fils partent pour une virée dans cette nature sauvage, là se déroulera un drame… Pas mal.

Bon alors franchement bof bof, voir mauvais, Pig Island de Mo Hayder, est un polar plat au début lent. Des personnages ennuyeux, une enquête pas passionnante et une fin décevante et abrupte. Bref si vous avez du temps à perdre…Oh mais d’ailleurs il ne risque pas de rester longtemps en stock… ça fait déjà bien trop d’années qu’il est sur nos étagères, autant faire de la place! Un journaliste va sur une île écossaise interviewer les « ministres de la cure hygiénique », une secte dont il a le gourou dans le collimateur depuis des années. Chose attendu, il se retrouve témoin d’un massacre… serait-ce l’oeuvre du diable aperçu sur l’île et filmé par un touriste?

Bonne lecture!

Club Lecture Adulte

Ouvert à tous, nous échangeons autour d’un thème, sur tous types de supports: romans, essais, documentaires, dvd, bd, musique…

Le thème du mois et la sélection est disponible à l’accueil, bien sûr vous pouvez ajouter des ouvrages pour l’étoffer!

Voici les dates de cette année, le vendredi soir de 18h30 à 20h…autour d’un apéro conviviale, n’hésitez pas à venir.

16 novembre Les frissons/paranormal

14 décembre Comment briller en soirée

25 Janvier Une île

1er mars Auteurs d’Outre mer

5 avril Tous le même roman à lire… pas encore choisi

17 mai Selection Prix France Inter, à nous de voter

14 juin La sorcière