Archives par mot-clé : bandes-dessinées

 » American Vampire  » de Stephen King et Scott Snyder

Avis a tous les  » mordus  » de vampires !

 Ce comics-book, voit se réunir l’auteur chevronné et prolifique du genre, Stephen King, et la figure montante des comics d’horreur, Scott Snyder. Ils ramènent le vampire à sa nature monstrueuse.

 L’histoire des États-Unis est revisitée à travers les affrontements entre vampires et la création/naissance d’une nouvelle génération de vampires dont les pouvoirs et faiblesses diffèrent des vampires plus « classiques ».

 Dangereux, puissants, cruels… les maîtres du fantastique et de l’horreur ont créé une nouvelle race de prédateurs auxquels vous ne saurez résister.

 

Venez découvrir les trois premiers tomes à la médiathèque…

Violette Nozière vilaine chérie de Camille Benyamina et Eddy Simon

 

   Camille Benyamina et Eddy Simon livrent une bande dessinée captivante qui s’inspire de l’un des faits divers les plus célèbres des années 30 : l’itinéraire tragique d’une toute jeune femme, Violette Nozière.

 Issue d’un milieu modeste, Violette Nozière, âgée de 19 ans, mène une vie dissolue et rien ne l’arrête. Elle aime parader et être remarquée et elle s’invente une vie de rêve, jusqu’ au jour où elle ira trop loin. Mythomane, voleuse, manipulatrice, dangereuse elle est en même temps poétique et touchante.

Cette histoire brutale et cruelle est étonnement – mais parfaitement – illustrée par un graphisme feutré d’une grande douceur, d’une grande délicatesse.

 Au-delà d’un graphisme doux et charmeur, c’est une histoire douloureuse, incompréhensible et authentique.

 L’album est judicieusement complété de 5 pages racontant les faits et la fin de la vie de Violette ainsi ques des photos d’archives.

 

 

La guerre des lulus T1 et 2 et plus à venir!

 

 

Les Lulus, ce sont quatre orphelins vivant à Valencourt, dans l’Aisne, à « La maison des enfants trouvés ». Ils se prénomment Ludwig, Lucas, Luigi et Lucien. Des gamins inséparables qui en font voir de toutes les couleurs aux prêtres en charge de l’institution qui les accueille.

A l’été 1914, au moment où la guerre se déclare, les Lulus sont « oubliés » lors de l’évacuation du village. Livrés à eux-mêmes, ils se réfugient dans leur cabane au fond des bois et vont tenter de survivre tant bien que mal sans l’aide des adultes.

Un vrai album tout public mettant en scène des gamins touchant dans une atmosphère plutôt légère malgré la guerre qui s’annonce. Le scénariste (remarqué dans Abélard) a déjà prévenu de corser l’aventure dès le deuxième tome! On en redemande!

 

De 8 à ….ans!

Pendant que le roi de prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ?

L’originalité du titre annonce dès le départ un album pas comme les autres.En effet, comme il l’indique, l’album joue sur le destin des petites vies, loin de la grande Histoire. Zidrou et Roger, un duo inédit, signent pour un album plein d’humanité et de tendresse: « Pendant que le Roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes? »

Catherine Hubeau, s’occupe amoureusement de son fils , Michel, même quand il fait des bêtises. En général, ce dernier n’est pas trop turbulent, Par contre, il a ses petites manies, comme son obsession pour le Puissance Quatre, l’impatience de pouvoir enfin regarder sa série favorite, ou encore son penchant gargantuesque pour les éclairs au chocolat, Un petit détail, Catherine à soixante-douze ans et Michel quarante-trois, il est handicapé et ne peut se débrouiller seul. Un quotidien certes difficile, mais joyeux et qu’elle assume avec courage et générosité.

 Un magnifique hommage à toutes ces personnes admirables qui se battent dans l’ombre.

Un album touchant de simplicité et d’authenticité, qui offre un superbe regard sur le handicap, sans concessions ni faux semblants.

 Heureusement que la mère du roi de Prusse était là pour lui repriser ses chaussettes…

 

 

Mauvais genre

Paul et Louise s’aiment et se marient.

 Mais la guerre les séparent. Afin de fuir l’horreur des tranchées, le jeune marié se mutile, et déserte. Aidé par sa femme, il se réfugie dans une chambre étriquée d’un hôtel miteux. Hanté par ce qu’il a vécu, ne supportant plus l’enfermement, il n’a qu’un désir : sortir. Mais le peloton d’exécution l’attend. C’est alors que germe une idée: troquer pantalon pour jupe. Paul deviendra Suzanne.

 Chloé Cruchaudet retrace habilement le parcours atypique d’un déserteur devenu travesti par nécessité. Elle dresse le portrait d’un homme perdu, bouleversé par l’enfer du champ de bataille, englouti par les démons qui l’habitent. Une fois métamorphosé en Suzy, il se prend au jeu au point d’être happé par l’univers du Paris des années Folles qui s’ouvre à lui. S’appuyant sur des faits réels relatés dans l’essai La garçonne et l’assassin, de Virgili et Voldman, l’histoire est joliment portée par un trait fin et expressif, dans un camaïeu de gris. Le découpage aux contours flous, renforce le côté vieilles photographies de l’époque. Des touches de couleur rouge évoques l’amour, le sang, la passion des amants à la fois tendre et brutale, qui rehausse et marque ce roman graphique.

 

 

PRIX des Lecteurs BD !

 

Jusqu’au 19 Avril participez au Prix en Bulles! Un bon d’achat à la librairie partenaire M’enfin à gagner par tirage au sort!

Votez pour vos 3 préférées parmis une séléction de 10 BD parues en 2013. Soit dans l’urne mise à disposition soit par internet:

https://docs.google.com/forms/d/1bNx9a3nEVq19JAqBBzy0Da9to79TgQzEJRW4zgMSePw/viewform

Rendez-vous le samedi 26 avril de 10h à 12 à la médiathèque de Chantepie afin d’échanger nos impressions de lectures autour de la sélection puis place à la révélation du Prix, et du gagnant du tirage au sort!

Covoiturage au départ de la médiathèque de Vezin à 9h30.

Vie quotidienne : manga « une sacrée mamie » de Yoshichi Shimada

Une Sacrée Mamie est l’adaptation en manga de l’autobiographie de Yoshichi Shimada, comique très célèbre au Japon et qui a connu une enfance pauvre en compagnie de sa grand-mère… mais pas une enfance triste !
L’histoire prend place à Hiroshima, dix ans après la guerre. Seule avec ses deux enfants, une jeune femme décide à regret de confier son cadet Akihiro à sa mère afin qu’elle l’élève. Le jeune garçon se voit envoyé « par surprise » dans un coin perdu du Japon où vit sa grand-mère, qu’il ne connaît pas et qui vit dans un dénuement quasi-total. Les temps sont durs… Une histoire drôle et touchante sur le retour aux sources et les valeurs familiales.

Série en 11 tomes à partir de 14ans

Un concentré d’humour, d’émotion et d’espoir face à la maladie : Boule à zéro T.01 de Zidrou

Bonjour, je m’appelle Zita. Mais ici, à l’hôpital La Gaufre, tout le monde m’appelle « Boule à Zéro ». Je souffre d’une espèce de leucémie qui semble trouver mon organisme particulièrement à son goût. À cause de tous les traitements que j’ai subis, je n’ai plus que quelques touffes de poils sur le caillou. Alors, je préfère encore me raser la tête. D’où mon surnom.

Axée sur la maladie, l’enfance et l’acceptation. Cette bande dessinée est une magnifique initiative où l’humour, l’émotion et l’espoir sont abordés. Les dessins sont classiques, les couleurs pastel, les personnages représentent un véritable microcosme du milieu hospitalier. A noter, un découpage des planches en vignettes, avec en haut les pensées de Zita qui s’adresse à la mort.

Zidrou nous livre un scénario des plus touchants. A partir de 9 ans, et juste que l’âge adulte.