Archives par mot-clé : adolescence

Cruel, comme la vie parfois

Manger L’autre, A. Devi

Tout dévorer.

Engloutir pour combler le manque, l’absence, la culpabilité de cette jeune fille en surpoids en proie à une obésité morbide qu’elle n’arrive pas à contrôler, à refréner, et qui se retrouve prisonnière de son corps, sous le regard impitoyable des autres.

Sans s’apitoyer sur son sort, l’adolescente fait face à ses difficultés. Regardant en face sa vie depuis sa naissance, elle relate son évolution éléphantesque avec lucidité et pose une réflexion acerbe sur cette société dont on ne l’autorise pas à faire partie.

Conte de l’excès mais aussi critique d’une génération sous l’emprise des réseaux sociaux qui se gavent d’images et rejettent les « hors-normes » sous le dictât des apparences. Critique de l’image de la femme parfaite ancrée dans la majorité des esprits de notre société de consommation.

Une fin horrifique. Une écriture, qui ne tombe jamais dans le voyeurisme ni le pathos, soulignant toutes les ambiguïtés des personnages, avec des mots qui mêlent violence et sensibilité.

Une lecture qui m’a poursuivi une fois le livre refermé.

Mandana

Appel au secours

Les Loyautés, De Vigan.

Les destins croisés de quatre personnages : Théo, dont les parents sont divorcés ; Mathis, son ami, qu’il entraîne sur des terrains dangereux ; Hélène, enseignante à l’enfance violentée, qui s’inquiète pour Théo ; Cécile, la mère de Mathis, qui voit son équilibre familial vaciller. Une exploration des loyautés qui les unissent ou les enchaînent les uns aux autres.

Ce livre en peu de pages, parle de beaucoup de choses de manière juste: la maltraitance, le couple, l’amitié, l’éducation, la confiance.

L’auteur décrit avec lucidité les sentiments de personnages en souffrance.

Un beau roman.

Mandana

 

Coup de coeur ado

Avec son dernier roman, Séverine Vidal frappe fort et juste. Embarquez dans un road trip à la « Little Miss Sunshine« , accompagné de Gary et de son petit fils Matt, où rien ne se passera comme prévu !

 

 

Matt, face à la perte de mémoire de son grand-père Gary, est prit d’une idée folle : partir en voyage dans l’ouest des Etats-Unis avec ce dernier, dans l’espoir de lui faire retrouver ses souvenirs d’antan. S’ajoute à se voyage une bousculante révélation, Matt est papa et doit s’occuper de sa petite fille pendant quelques semaines. S’ajoute à cela d’improbables rencontres qui pousseront Luke, adolescent en fugue et Antonia, trentenaire prète à tout pour changer sa vie à rejoindre la petite famille.

 

Joingez vous à cette bande hétéroclite où malgré tout, chacun apportera quelque chose aux autres. On s’identifie sans problème aux différents personnages de ce roman à plusieurs voix, frais et touchant, pour une lecture à la mesure de ce voyage : débordante d’émotions.

 

Mud

Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors d’une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi. C’est Mud : un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur. Mud, c’est aussi un homme qui croit en l’amour, une croyance à laquelle Ellis a désespérément besoin de se raccrocher pour tenter d’oublier les tensions quotidiennes entre ses parents. Très vite, Mud met les deux adolescents à contribution pour réparer un bateau qui lui permettra de quitter l’île. Difficile cependant pour les garçons de déceler le vrai du faux dans les paroles de Mud. A-t-il vraiment tué un homme, est-il poursuivi par la justice, par des chasseurs de primes ? Et qui est donc cette fille mystérieuse qui vient de débarquer dans leur petite ville de l’Arkansas ?

 

Par le réalisateur Jeff Nichols et avec Matthew McConaughey, l’acteur far de la série « True Detective », ainsi que Reese Witherspoon.

« Mud » (a prononcer avec l’accent) est empreint d’une lenteur envoûtante et son récit ne sombre jamais dans la facilité pessimiste des derniers films américains abordant le « peuple ». Il s’accroche à la vision de cet enfant qui, au-delà de toutes les épreuves, continue de croire qu’il y a du bon dans cette société américaine.

 

A voir en famille, à partir de 13 ans!