L’intensité du désir



Soledad la soixantaine, séductrice au besoin dévorant d’aimer, n’accepte pas de s’être fait larguer par son amant et décide d’engager un escort boy pour le rendre jaloux. S’en suivra une relation ambiguë… troublée par ses sentiments, la narratrice nous raconte, avec lucidité et désespoir, sa peur, son besoin de se sentir encore vivante à travers le désir de l’autre…elle nous parle du passage du temps sur les corps et les cœurs, dans un style légèrement humoristique.

Un personnage touchant, un roman très contemporain, une lecture agréable.

Mandana

« Qu’est-ce qui était le pire, que l’on ne vous ait jamais aimé ou bien que l’on ne vous aime plus ? »

« La seule chose qui pouvait donc lui servir à oublier […] le gâchis de cette vie mesquine, c’était l’amour. L’amour charnel, la fièvre de la peau, cette animalité qui nous sauvait de n’être que des humains. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *