Archives de catégorie : Coin des ados

Le coup de coeur d’Anouk de la Guilde des lecteurs!

Anouk vous propose de découvrir un de ses coups de cœur. Il s’agit du livre « Le Journal d’Anne Frank ». Elle a également reproduit un magnifique portrait de cette adolescente allemande, issu du roman graphique. Un grand merci à Anouk!


Anne Frank est née le 12 juin 1929 en Allemagne. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre.
Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans « l’Annexe » de l’immeuble du 263, Prinsengracht, où Anne écrit son journal.
Le 4 août 1944, la famille est arrêtée vraisemblablement sur dénonciation.
Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa soeur Margot.


Mon coup de cœur est « Le journal d’Anne Frank », l’histoire d’une petite fille juive cachée avec sa famille et d’autres personnes dans une annexe durant la seconde guerre mondiale, et je vais vous expliquer pourquoi.

« Le journal d’Anne Frank »  est mon livre favori car quand je le lisais, j’avais vraiment l’impression de parler à Anne Frank. Mais pas comme si je lisais juste le journal intime d’une jeune fille âgée de 13 ans jusqu’à ses 15 ans. Non, c’était vraiment différent. Anne Frank m’a fait rire, m’a fait sourire, m’a étonnée, m’a impressionnée, m’a attristée.

Quand je pense qu’elle voulait devenir écrivaine… Je suis heureuse pour elle qu’elle ait réussi, même si elle n’a pas pu voir ce bonheur. Si seulement elle avait pu voir la fin de la guerre au lieu de mourir comme des millions d’autres personnes.
Sa vie à « l’Annexe » n’a pas tout le temps été joyeuse même avant de s’être cachée. Mais l’étude, la lecture, et l’écriture l’ont beaucoup aidée. Elle a nommé son journal, où plutôt la personne qui y habite, « Kitty ». C’était, à ses yeux, sa meilleure amie.
Car, du haut des ses 13 ans, Anne Frank se sentait énormément seule. Pourtant, elle avait beaucoup d’amis et d’admirateurs. Mais pour elle, ils étaient faux. Durant son séjour à « l’Annexe », elle s’est rendue compte qu’elle n’était pas si seule. Au fur et à mesure des années passées, cachée, elle a mûri.
Son histoire est tragique et très émouvante. Mais pas que.

Anne Frank écrivait magnifiquement, elle mérite d’avoir son roman.

Anouk.


Le club de lecture ados vous propose…

Pour tous les fans d’Harry Potter, voici des extraits en images de la célèbre carte du Maraudeur !

Nous remercions Anouk de la Guilde des lecteurs 2019-2020 pour cette très belle réalisation!

La carte du Maraudeur est un objet magique conçu par les Maraudeurs. Elle ressemble à un grand bout de parchemin vierge jusqu’à ce qu’on l’active en l’effleurant avec une baguette magique tout en récitant « Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises».

C’est alors qu’apparaît le plan détaillé du château de Poudlard, accompagné de la position de chaque personne présente dans l’école. On y découvre également les sept passages secrets qui permettent de sortir du château.

« Partis sans laisser d’adresse » de Susin Nielsen

Dès 13 ans

Félix Knutsson, 12 ans, vit avec sa mère, Astrid, et sa gerbille, Horatio. Ils habitent dans un Combi Volkswagen, normalement, de façon provisoire…

Sa mère lui garantit un changement, et ce grâce à nouveau travail… qu’elle ne garde jamais très longtemps. Le temporaire s’installe et Félix va devoir conjuguer sa vie au collège avec un quotidien où il est difficile de répondre à ses besoins les plus essentiels.

Félix va tout mettre en œuvre pour les « sauver » en participant à son émission télévisée préférée, une somme d’argent conséquente est promise au gagnant ! Va-t-il réussir ?

Susin Nielsen nous laisse entrevoir le déclinement d’une situation vers la pauvreté et le courage d’un adolescent en quête d’un nouvel équilibre de vie.

L’autrice nous décrit la réalité d’une précarité à travers les yeux de Félix, adolescent intelligent et débrouillard, qui va tenter de s’extirper de cette situation. Les personnages sont attachants et malgré le thème abordé, ce livre reste un moment joyeux rempli d’humanité.

« La fourmi rouge » d’Emilie Chazerand

Dès 13 ans

Vania Strudel, 15 ans, vit seule avec son père taxidermiste.

Elle se différencie des autres par son prénom, son apparence physique (a un ptosis à l’œil gauche), sa vie familiale (une mère absente), ses goûts (joue d’un instrument de musique peu connu « l’hélicon »).

La veille de sa rentrée de seconde, Vania reçoit un courriel anonyme. Le message est fort « ce qu’on te reproche, cultive-le ». Il l’incite à démarrer à vivre, à grandir et se forger sa propre identité.

Cela lui fait l’effet d’une tempête… Un nouveau démarrage et de nombreuses aventures en perspective pour tenter de répondre à de nombreuses questions : qui est-elle vraiment ? qui veut-elle devenir ? comment devenir la fourmi rouge parmi les noires ?

Dans ce livre, Emilie Chazerand, évoque la différence, le harcèlement, les traumatismes affectifs, l’amitié, l’amour… Les problématiques liées à l’adolescence  sont abordées sans détour, sans tabou avec beaucoup d’humour et de sensibilité. Une lecture rafraîchissante et positive !

« Snap Killer » de Sylvie Allouche

Dès 13 ans

Un élève de terminale est retrouvé mort un dimanche dans la cour de son lycée. Quelques mois auparavant, une élève de seconde, victime de harcèlement sur les réseaux sociaux, s’est suicidée.

Clara Di Lazio, reconnue pour être « une main de fer dans un gant de velours », va mener l’enquête. Très appréciée de son équipe, elle utilise les compétences de chacun pour  résoudre ce meurtre et découvrir s’il existe un lien entre les deux affaires. Nombreux sont les suspects…

Parallèlement, sa nièce Lilo apparaît d’une façon quelque peu inattendue, suite à une fugue. Elle reste chez sa tante et fait émerger le passé…

L’autrice dénonce avec beaucoup d’intelligence, dans ce roman, le harcèlement scolaire et ses répercussions. Les personnages y sont attachants. L’écriture est d’une efficacité « redoutable », l’intrigue haletante, le lecteur ne lâchera probablement pas ce livre avant la fin !

« Un si petit oiseau » de Marie Pavlenko

Dès 13 ans

Suite à un accident de voiture, Abigail, une jeune fille de 20 ans, est amputée d’un de ses bras.

De retour dans sa famille, elle apprivoise ce nouveau corps, les douleurs du membre fantôme, les gestes du quotidien… Abigail est en souffrance. Heureusement, ses proches la soutiennent dans cette épreuve.

Un jour, elle reçoit un livre « la main coupée » de Blaise Cendrars. L’expéditeur est inconnu…

Grâce à celui-ci, elle ressent à nouveau l’envie de sortir et de se confronter au regard des gens.

Abigail va devoir réinterroger ses projets de vie, son handicap ne lui permettant plus d’accéder à son ancien rêve, celui de devenir vétérinaire.

Magnifique roman sur la reconstruction, l’acceptation de soi dans un quotidien à réinventer.

Une écriture à la fois fluide, tout en simplicité nous emporte à travers un mélange d’humour et d’émotions retranscrites tout en justesse pour chacun des personnages. Ce livre est un message d’espoir ! C’est un véritable coup de cœur.

Le gang des vieux schnocks

Dès 13 ans, de Florence Thinard.

Une bande de séniors rebelles crée « le gang des vieux schnocks » suite à l’agression d’une d’entre elles par un « jeune » de 14 ans ! On découvre différents  personnages hauts en couleur, Rose-Aimée, Victor qui graffe sur les publicités, Papi Ferraille qui aime la récup’ et la bricole !

Ensemble, ils luttent contre les injustices auxquelles doivent faire face les personnes âgées. Ce livre nous dépeint à merveille la richesse des liens intergénérationnels à travers la transmission de valeurs comme la solidarité !

« Le gang des vieux schnocks » permet de passer un bon moment de détente grâce à l’humour présent tout au long du livre !

Nouveautés de la rentrée

« Milly Vodovic » de Nastasia Rugani- Dès 15 ans

Mention spéciale du prix vendredi 2018/ prix sorcières 2019
Ce livre dépeint la vie difficile d’une adolescente d’origine bosniaque aux Etats-Unis.
Poétique et mystérieux, grâce à ce livre, vous plongerez au cœur de l’enfance, auprès de multiples personnages hauts en couleur, dans un flot d’émotions, sans en comprendre parfois toutes les nuances.
La singularité de ce livre réside dans le mélange qu’il nous offre : un voyage parmi le fantastique, le réel et l’imaginaire.

« Réfugiés » d’Alan Gratz – Dès 13 ans

Ce roman évoque trois histoires d’enfants âgés de 12 ans venant d’horizons et d’époques différents : Josef en Allemagne en 1938 ; Isabel à Cuba en 1994 et Mahmoud en Syrie en 2015.
Histoires d’exil ayant des similitudes dans les parcours…
Ces enfants devront faire face à des périodes d’attente, de promesses, à des manipulations, malveillances, violences…
Les chapitres courts nous tiennent en haleine et génèrent du suspens ! On ne le lâche pas du début à la fin !
Petit plus : contexte historique à la fin du livre permettant de contextualiser chaque situation.

Les coups de cœur de La Guilde des lecteurs!

« Souriez » BD de Raina Telgemeier

Raina a 11 ans, est élève en sixième. Un jour en rentrant des scouts, elle tombe et s’abîme les 2 dents de devant. Point de démarrage pour suivre des soins dentaires divers et variés…

Cette BD autobiographique raconte l’histoire de Raina du collège au lycée où elle trouvera sa voix artistique et découvrira le vrai sens de l’amitié pour pouvoir enfin sourire…

Cette BD nous a séduit grâce à son humour, sa sensibilité pour aborder les thématiques autour de la rentrée dans l’adolescence comme l’acceptation de soi et les liens amicaux.

Cette BD nous a séduit grâce à son humour, sa sensibilité pour aborder les thématiques autour de la rentrée dans l’adolescence comme l’acceptation de soi et les liens amicaux.

« Wonder » de R.J.Palacio

August est né avec une malformation faciale, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la 1ère fois, il entre au collège. Comment va t-il faire face aux moqueries des jeunes de son âge et se faire accepter?

Les personnages sont réalistes et touchants. Ce roman nous a convaincus par son approche sur la différence physique et les réactions humaines parfois désarçonnantes, la tolérance et la solidarité, l’amour familial et l’amitié. Wonder délivre un message optimiste !

« Dis au revoir à ton poisson rouge » de Pascal Ruter

Andréas dont la passion est le skate va avoir une correspondante anglaise, Mary, pendant les vacances, ce qu’il n’avait absolument pas prévu! Au programme, musées… Lorsqu’il va la chercher à l’aéroport, ses parents disparaissent… Accompagnée de Mary, il va partir à la recherche de ses parents et voyager vers le Brésil…

Nous voilà embarqués dans une aventure où les actions s’enchaînent! Laissez-vous tenter par un voyage au cœur de l’humour et de multiples rebondissements!

« Minus contre Minos » d’Anne Schmauch.

Thésée porte un surnom « Minus ». Il est amoureux d’Ariane, une fille de sa classe,il n’ose pas lui parler. « Grâce » à une altercation avec un terrible gangster « Minos » et sa bande de motards, Minus sera en lien avec elle! Ils vont devoir se confronter à la légende et échapper aux destins de leurs ancêtres!

Au menu, des aventures, des monstres, de la mythologie… et de belles illustrations tout au long de la lecture!!

Club lecture ados

Logo du club représentant une flèche perçant un livre

Ouverte à tous, la guilde des lecteurs (nom choisi par les ados) propose d’échanger dans une ambiance conviviale autour d’un thème sur différents supports : Roman, album, BD, revue…

La sélection est disponible à l’accueil. Nous nous retrouvons un vendredi par mois de 17h à 18h.

Cette année, le club de lecture est enrichi par la création de podcasts audio où les ados peuvent présenter leurs goûts culturels ou partager leurs coups de cœur.

Vous pouvez retrouver ces pastilles sonores sur le Soundcloud de la médiathèque.